Solides Et Mordants Sont Les Celtics De Tatum, Brown !

0
44

Boston a disposé de Golden State lors de la troisième manche des Finales NBA cette nuit (116-100), au TD Garden, et mène 2-1 dans la série.

Éclatante réponse de Boston. Balayés lors du Game 2 des Finales NBA, à San Francisco,  les Celtics de Jaylen Brown (27 pts, 9 rbs, 5 pds), Jayson Tatum (26 pts, 5 rbs, 9 pds) et Marcus Smart (24 pts, 7 rbs, 5 pds) ont dominé Golden State la nuit passée, au TD Garden, à l’occasion de la troisième manche (116-100). Menés de 18 points en première période, les Warriors ont brièvement pris les commandes dans le troisième quart grâce à la magie de Stephen Curry (31 pts, dont 15 dans le 3e QT) et à un Klay Thompson retrouvé (25 pts), en vain… Derrière les «Splash Brothers», Andrew Wiggins s’est fendu de 18 points, tandis que Draymond Green (2 pts), discret, a fini le match sur le banc avec six fautes. À noter l’impact XXL de Robert Williams III : 8 points, 10 rebonds, 3 interceptions et 4 contres en 26 minutes. Tout le symbole d’une équipe de Boston qui mène 2-1 et n’est plus qu’à deux victoires d’un 18e sacre après ce succès bâti sur la défense, le collectif et bien sûr le talent de stars qui ont joué comme tel. Un trio à plus de 20 points, 5 rebonds et 5 passes, comme Brown, Tatum et Smart ? On n’avait plus vu cela en finale depuis Magic Johnson, Kareem Abdul-Jabbar et Michael Cooper en 1984.

Fi nb 1
Solides Et Mordants Sont Les Celtics De Tatum, Brown ! (supergooal.cd)

Tout de suite bien en place défensivement et agressifs, les C’s prenaient les rênes d’entrée sur un 10-0 (10-2) et comptaient jusqu’à 15 longueurs d’avance lors du premier quart (30-15). 17 points pour Brown et 16 pour le reste de ses coéquipiers après 12 minutes (33-22), alors que les Warriors ne shootaient qu’à 34,8% (contre 54,5). Déjà deux fautes pour Curry. À la reprise, c’est Thompson, à la peine lors des deux premiers matches de la série, qui faisait tourner la machine avec 12 points d’affilée (42-29). Green s’embrouillait avec Grant Williams, Wiggins faisait parler ses qualités athlétiques en attendant le retour du «Chef», mais c’était au tour de Tatum, altruiste jusque-là, de prendre feu pour les Celtics qui s’envolaient à nouveau (54-36). En trois transitions, les Dubs revenaient toutefois sous les 10 points d’écart (56-47) et il n’y avait que +12 Boston à la fin d’une première période lors de laquelle «GS» a su rester en vie (68-56 MT) grâce aux transitions (14 pts sur 8 pertes de balle).

Trois fautes pour Curry à la pause, et bientôt quatre en début de troisième quart. La troisième aussi pour Green, mais les visiteurs ne lâchaient rien, sous l’impulsion d’un Curry beaucoup trop épicé pour Al Horford et les Celtics, avec par exemple cette action à quatre points plus la possession. Magique… C’est encore Curry qui offrait aux Warriors leur premier avantage depuis le premier panier du match (82-83) avec 3’45 à jouer ! Un récital, avec Thompson au diapason. Tatum et compagnie terminaient fort ce troisième quart (93-89) et attaquaient le dernier avec autant de vigueur (102-91), arrachant rebond sur rebond. Alerte rouge pour coach Kerr, temps mort. Trop de pertes de balle, pas assez de réussite pour que ses joueurs reviennent. La défense blanche serrait nettement la vis. Green prenait sa cinquième. Le talent de Tatum faisait le reste (107-96), en solo ou pour servir ses coéquipiers, ici Smart à trois points (110-96). Un contre monstrueux de Brown sur Thompson faisait exulter la salle.

La sixième faute de Green aussi. +14 avec un peu plus de deux minutes à jouer. Kerr vidait son banc (116-100 score final). Les deux équipes se retrouveront dans la nuit de vendredi à samedi (3h du matin), toujours sur les planches de Boston.

Partagez vos pronostics avec nous supergooal.cd.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here